Téléchargez notre documentation
FAQ
Menu
Retour aux articles sur nos anciens élèves

Comment Sophie Kirnidis a décidé de quitter le salariat pour créer son entreprise

Rédigé par Sathya Hatem
04 juin 2021

Quelques mois après avoir démarré sa formation à l’Académie du Coaching, elle a décidé de quitter le salariat pour créer son entreprise. Cela devenait une évidence pour elle. Elle a démarré en faisant du conseil, ainsi que de la formation en management et en amélioration continue. Depuis sa certification, elle a enrichi son offre avec du Coaching. Cela fait 1 an qu’elle a lancé son activité.



Ingénieure de formation, elle a travaillé pendant une vingtaine d’années dans l’industrie. Elle a occupé divers postes de managers, responsable projet et programme de transformation et d’excellence opérationnelle. Sophie a toujours été passionnée par la place de l’humain dans l’entreprise. Elle s’est formée au management, au lean management et à l’intelligence collective. Pourtant, elle avait la conviction que la clé était d'accompagner l'humain en profondeur dans les démarches de transformation et que les approches courantes de conduite du changement pouvaient parfois manquer de puissance, voire être dommageable pour les individus qu'ils soient dirigeant, managers ou employés.


Accompagner l’humain dans l’entreprise, pour ainsi réconcilier performance et sérénité

Ayant elle-même eu la chance d’être coachée au cours de son parcours professionnel, elle s’est naturellement tournée vers le coaching pour répondre à la question “Comment accompagner l’humain dans l’entreprise et réconcilier performance et sérénité ?”
Pendant ces presque 2 ans de parcours à l’Académie du Coaching, elle a vécu une véritable transition : elle a appris à mieux se connaître, à accepter la personne et la professionnelle qu’elle était. Elle a pu aussi voir les bénéfices de la formation sur les autres composantes de son métier : la formation de Coach Professionnel a vraiment enrichi sa façon de faire du conseil ou de la formation, lui a donné des clés de lectures et une posture beaucoup plus ouverte. Grâce à ses nouvelles compétences de coach, elle peut désormais accompagner pleinement l'humain dans l'entreprise et dans son parcours professionnel. Selon elle, elle a à la fois acquis un socle théorique solide, mais également développé sa posture d’écoute, de questionnement, sa prise de recul. Une fois la certification obtenue, elle souligne l'importance de continuer à se développer, à approfondir notamment grâce à la supervision, mais ce parcours a l'Académie du COaching lui a permis d'avoir pleinement confiance pour lancer son activité. 


Une école choisie pour ses valeurs, son sérieux et sa pédagogie

Les critères qu’elle avait en tête lors de sa recherche d’école de coaching étaient :
Les valeurs : Elle souhaitait une école résolument humaniste, ne cherchant pas à formater des coachs et acceptant la singularité de chacun. La devise “d’abord ne pas ne nuire” a été un vrai déclic pour elle
Le sérieux de la formation : Titre RNCP, reconnaissance de l’école et programme pédagogique détaillé. L’ancienneté de l’école et la renommée des fondateurs (François Délivré et François Souweine) ont également été déterminante
La pédagogie : elle cherchait une école qui apprenne à « faire » et pas seulement de la théorie
Ce qui a validé sa décision est la présentation qu’elle a eu de l’école et l’échange qui a suivi avec un des enseignants. Elle a pu obtenir les réponses à toutes les questions qu’elle se posait, mais également, elle a pu voir les enseignants à l’oeuvre, qui posaient aux personnes présentes des questions puissantes en “posture Coach”.



Elle a particulièrement apprécié lors de sa formation à l’Académie du Coaching...

  • La pédagogie expérientielle qui est très puissante avec des mises en situations qui permettent de progressivement s’imprégner de la posture de Coach
  • La durée de la formation qui est de 15 mois. Cela permet une vraie transformation, une intégration profonde, une assimilation.
  • La place laissée dans la formation à la connaissance de soi, la recherche de son génie personnel et de sa singularité. L’exigence d’un travail thérapeutique est une vraie chance : cela permet d’aller plus en profondeur dans la découverte et l’acceptation de soi.
  • La richesse de l’équipe enseignante : 4 enseignants pour une promotion, cela permet de voir une palette de coachs différents, chacun avec ses spécificités, ce qui est à la fois riche et très modélisant.
  • Le travail en groupe de pairs. Une richesse incroyable qui nous dote de ressources pour la vie.
Responsable de la communication de l’Académie du Coaching, elle est actuellement elle-même élève de la promotion 37 du cycle “Coach Professionnel”.